You are currently viewing Formation ACACED : tout ce qu’il faut savoir

Formation ACACED : tout ce qu’il faut savoir

Suite à de nombreuses demandes, j’ai décidé d’écrire un article sur la formation ACACED. Tout d’abord, ACACED signifie « Attestation de Connaissances pour les Animaux de Compagnie d’Espèces Domestiques ». Afin de savoir si votre ou vos animaux sont concernés, vous pouvez consulter l’arrêté du 11 aout 2006 qui fixe la liste des espèces domestiques, cependant celle-ci n’a pas été mis à jour depuis 15 ans.

Qu’est-ce-que l’ACACED ?

C’est une attestation qui est délivrée par la DRAF (Direction Régionale de l’Agriculture et de la Foret) aux personnes devant prouver leurs notions sur les animaux et leurs réglementations. Ce n’est donc pas un diplôme ! Elle a pour but de vous faire acquérir des connaissances sur les besoins biologiques, physiologiques et comportementaux des animaux domestiques ainsi que la législation les concernant.

Sachez que depuis 2016, l’ACACED remplace :

  • Le certificat de capacité pour les animaux domestiques (CCAD)
  • Le certificat d’étude technique de l’animal de compagnie (CETAC)
loi-obligatoire-acaced

La formation ACACED est-elle obligatoire ?

Elle est obligatoire en France pour exercer une activité professionnelle (et non pour être simplement propriétaire d’un animal de compagnie) en lien avec les animaux domestiques. C’est-à-dire que si vous êtes ou souhaitez devenir pet sitter, taxi animalier, éleveur de chien ou de chats, diriger un refuge ou un parc animalier d’animaux domestiques ou encore être intervenant en médiation animale, vous devez passer et obtenir l’ACACED. Je comprends que cette obligation puisse être une contrainte, mais j’espère que cela empêchera peut-être certain de faire n’importe quoi. Comme vu dans mon article, le bien-être animal est important, surtout dans notre pratique.

En revanche, si vous êtes salarié dans une animalerie, un parc ou un élevage, il n’est pas nécessaire d’avoir cette attestation puisqu’en général, c’est le directeur de la structure qui en est titulaire. Cependant, suivre la formation ACACED peut être un plus sur votre CV. Cela démontre votre intérêt pour les animaux, mais surtout que vous avez acquis certaines connaissances.

Concernant le travail en lien avec des animaux non domestiques, il faut être titulaire d’un certificat de capacité. Les démarches sont différentes et dans ce cas, pas besoin de suivre la formation ACACED. Renseignez-vous plutôt au service faune sauvage de la DDPP de votre préfecture.

Qui doit passer l’ACACED ?

Tout le monde peut suivre la formation ACACED à partir du moment où vous avez plus de 16 ans. Que ce soit une entreprise privée, un organisme public ou une association, chaque structure ayant des animaux domestiques doit avoir au moins un titulaire de l’ACACED. La plupart du temps, ce sont les directeurs ou les propriétaires des établissements, mais il peut aussi s’agir d’un salarié. En cas de contrôle, si personne n’a obtenu l’ACACED, la structure s’expose a de fortes sanctions.

Les personnes ayant certain diplôme et/ou titre professionnel n’ont pas besoin de faire la formation ACACED. C’est le cas par exemple des vétérinaires, des auxiliaires vétérinaire ou des maîtres-chiens. Pour en savoir plus, une liste des diplômes dispensés a été définit dans cet arrêté du 4 février 2016. Même chose pour les titulaires des CCAD et/ou CETAC. En revanche, tous ont besoin de suivre une actualisation des connaissances.

reviser-examen-acaced

Comment se déroule la formation ACACED ?

Le stagiaire a le choix entre une ou plusieurs catégories : chien, chat, autre espèces appelé également « NACs ». Selon le choix de la catégorie, la formation peut durer entre 14h et 22h de cours sur maximum 3 jours.

Les sujets abordés lors de la formation ACACED

Huit domaines de connaissances sont abordés lors de la formation ACACED :

  • Le logement (normes, aménagements, litières, matériel, aération, température, entretien…)
  • L’alimentation et la nutrition (normes, conditions de stockage, les nutriments, l’hydratation, les rations, l’appréciation de la qualité du poil et des selles des animaux…)
  • La reproduction (anatomie, contrôle de la reproduction, castration, les chaleurs, la gestation, la mise-bas, besoins et soins de la mère et des petits…)
  • La santé animale (principales maladies et les symptômes, vaccination, déparasitage, vermifuges, soins d’hygiène et d’entretien, soins d’urgence, prévention…)
  • Le comportement (la hiérarchie, la socialisation, la peur et le stress chez les animaux, le bien-être, l’intégration au foyer d’accueil, les dysfonctionnements comportementaux…)
  • Le transport (les moyens et les conditions à respecter, les modalités, les risques, le bien-être des animaux transportés, la réglementation européenne…)
  • Le droit (la protection animale et le statut juridique de l’animal, l’identification, la responsabilité civile des propriétaires d’animaux, les dangers sanitaires, l’exercice illégal…)
  • La sélection (pedigree, races, génétique, espérance de vie, le LOF…)

L’examen final

L’examen final se présente sous forme de QCM (questionnaire à choix multiples) et se réalise exclusivement en présentiel même s’il se déroule en ligne. Un peu comme au code de la route (clin d’œil aux plus jeunes lecteurs !) chacun sur son bureau, devant son écran. Pour les plus malins, sachez que les questions sont générées au hasard à partir d’une base de données. Chaque examen est donc unique. Les formateurs prennent connaissances du questionnaire en même temps que les stagiaires. En revanche, certaines questions reviennent souvent, notamment celle sur le droit animalier.

Avant de débuter l’examen, si un candidat ne se sent pas prêt à répondre à l’examen sur une catégorie, il peut demander à ne pas valider cette catégorie pour le moment. N’oubliez pas de bien prévenir avant car une fois que le QCM est commencé, il n’est pas possible de revenir en arrière.

Le nombre de questions et la durée de l’examen dépendent bien entendu du nombre de catégories choisies. Pour valider une catégorie, il faut obtenir 60% de bonnes réponses. Si l’on a choisi deux ou trois catégories, il faut avoir plus de 45% de bonnes réponses à chaque catégorie sinon tout l’examen est éliminatoire. Attention en cas de plusieurs réponses possibles, si vous en oubliez une ou vous trompez sur une réponse, la réponse entière est comptée comme fausse.

A la fin de l’examen, le résultat est immédiatement connu. Vous savez donc si vous avez obtenu ou non l’ACACED. En cas d’obtention, félicitations ! Vous aurez un bordereau avec votre score et recevrez environ deux mois plus tard, par courrier, votre attestation tamponnée par la DRAF. Ce document est à conserver et à présenter en cas de contrôle. En cas d’échec, vous pouvez repasser un second questionnaire, mais il n’y aura pas de troisième chance. Dans ce cas, vous devrez à nouveau vous inscrire à une formation ACACED et repasser l’examen.

reviser-formation-acaced

Suivre la formation ACACED

Réviser la formation

Comme vous pouvez le constater, la formation est très dense surtout lorsque l’on choisit plusieurs catégories. Il faut alors bien écouter et prendre des notes. Afin de mettre toutes les chances de votre côté, vous pouvez lire les livres de la préparation à l’ACACED comme celui de Elisa Mougey et vous entrainer en ligne. Certains sites sont gratuits, d’autres sont payants et plus complet, mais c’est un bon moyen de mise en situation et de tester vos connaissances.

Dans le cas où vous n’avez aucune expérience avec les animaux, je vous conseille de suivre assidument la formation afin de ne pas échouer à l’examen. Quelques organismes proposent aussi des modules d’approfondissement en cas de besoin.

Où passer l’ACACED ?

La loi désigne officiellement les centres de formation ACACED tous les cinq ans. Il peut s’agir de centres de formation gérés par des entreprises, des écoles ou des associations comme la société centrale canine par exemple. Certains organismes font la formation ACACED entièrement en ligne mais le test final doit toujours se faire en présentiel.

L’actualisation des connaissances

Afin de ne pas perdre la validité de l’attestation, vous devez suivre une formation de 7h/1 jour dans les 10 ans suivants l’obtention de l’ACACED. Cette actualisation permet de rappeler des fondamentaux, mais aussi de voir les changements au niveau de la réglementation. En effet, le secteur des animaux évoluent constamment, il est donc important de se mettre à jour. Pas de stress ! Elle n’est pas soumise à un examen.

Cette actualisation des connaissances est obligatoire également pour les personnes titulaires du CCAD et du CETAC.

Ce qu’il faut en retenir

La formation ACACED est obligatoire pour toute personne souhaitant exercer une activité entrepreneuriale en lien avec les animaux. Elle peut être suivie seulement pour les chiens, les chats, les autres animaux domestiques ou les trois catégories. Les cours peuvent se faire en ligne mais l’examen se déroule en présentiel. C’est une formation assez dense qui porte sur huit domaines de compétences donc préparez-vous bien 🙂 Elle est valable 10 ans mais pour qu’elle reste valide, vous devez effectuer une formation d’une journée d’actualisation des connaissances.

Et vous ? Avez-vous déjà suivie la formation ACACED ? Partagez-nous en commentaire votre expérience !

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager !

Laisser un commentaire