You are currently viewing Exercice de respiration avec les animaux

Exercice de respiration avec les animaux

Je tiens aujourd’hui à vous parler d’un exercice de respiration, la cohérence cardiaque. Les bienfaits sont multiples, autant pour l’intervenant en médiation animale que pour le bénéficiaire, mais aussi pour l’animal qui nous accompagne dans notre pratique.

En quoi consiste cette méthode de respiration

La cohérence cardiaque nous vient tout droit de la Californie où fut découvert le lien entre « la variabilité de la fréquence cardiaque et notre système nerveux ». C’est le médecin David Servan-Schreiber qui a introduit cet exercice de respiration en France dans les années 2010. Il est également l’auteur de plusieurs ouvrages connus sur la santé comme Guerir ou Anticancer.

Cette méthode aide à réguler les rythmes cardiaques et respiratoires. C’est un exercice de respiration qui est utilisé notamment pour la gestion du stress et des émotions. La cohérence cardiaque permet de retrouver le calme intérieur, de se détendre et de se reposer. Elle a de nombreux bienfaits sur la santé et aucun effet indésirable ou contre-indication. Alors, pourquoi s’en priver ?

exercice-de-respiration

Quels sont les effets de cet exercice de respiration ?

La cohérence cardiaque a de nombreux bienfaits. Certains sont immédiats comme l’apaisement, mais les avantages sur les hormones du bonheur par exemple s’étalent sur plusieurs heures (en moyenne quatre heures). D’autres bénéfices à long terme, au bout de 10 jours de pratique, sont aussi observés notamment sur l’hypertension artérielle ou encore la concentration.

Pour l’intervenant en médiation animale

Pratiquer cet exercice de respiration peut permettre à l’intervenant en médiation animale de réduire sa charge mentale, mais aussi d’avoir l’esprit plus clair en séance. Il ou elle sera alors plus réactif en cas d’imprévus. Bien entendu, tous les bienfaits de la cohérence cardiaque peuvent lui être utiles dans le domaine privé comme dans le domaine professionnel.

Pour les bénéficiaires

Nous intervenons souvent auprès de personnes ayant des difficultés à gérer leurs émotions. S’entraîner à réguler leur respiration peut donc les aider à reprendre le contrôle ou leur permettre de commencer la séance de médiation animale dans une autre atmosphère. N’ayant aucune contre-indication à pratiquer la cohérence cardiaque, je pense que cela peut être un outil intéressant dans leur quotidien. Egalement, initier les enfants à cet exercice de respiration favorise le retour au calme.

Pour nos animaux médiateurs

Nous le savons, nos compagnons sont de vraies éponges émotionnelles. Sur le plan vétérinaire, le Dr Alexandra Couture, a mis en avant l’importance de la contagion de nos émotions à nos animaux. Sans surprise, cela peut avoir des effets néfastes sur leur santé. Son association Zenfeel, « a pour vocation de montrer qu’il existe un lien entre le bien-être du propriétaire et celui de son animal de compagnie […] la « transmission du calme intérieur » inter spécifique et intra spécifique par l’utilisation de la cohérence cardiaque ». Ainsi, elle forme les professionnels de la santé animale et les éleveurs à cette méthode de respiration.

chat-tranquille

Mettre en pratique la cohérence cardiaque

La méthode la plus connue est la 3-6-5 qui consiste à faire 3 fois par jour l’exercice de respiration comprenant 6 respirations par minutes pendant 5 min. Bien entendu, en séance de médiation animale, nous ne pouvons pas le faire trois fois de suite, mais une fois est mieux que rien et surtout cela peut apprendre au bénéficiaire à le faire aussi seul.

Saviez-vous que la cohérence cardiaque se démocratise dans le milieu équestre ? En effet, la respiration est un acteur essentiel en équitation. Comme la coach des cavaliers, Laurence Van Ooteghem, je vous conseille de commencer votre exercice de respiration en vous mettant vous ou le bénéficiaire en pleine conscience. Activez vos sens : observez ce qu’il y a autour de vous, tendez l’oreille aux bruits alentours, portez votre attention sur ce qui touche votre corps… Découvrez chaque détails.

Asseyez-vous, le dos droit, les jambes décroisées pour que les organes de l’abdomen soient libres et mettez la minuterie sur 5 min :

  • Inspirer par le nez avec le ventre pendant 5 secondes
  • Expirer par la bouche, comme si vous souffliez dans une paille, pendant 5 secondes
  • Relâchez-vous : détendez les épaules, les muscles…
  • Recommencez !

Pour vous aider, il existe plusieurs applications pour rythmer votre souffle avec des sons ou des visuels harmonieux. Vous pouvez aussi dessiner des vagues sur une feuille pour représenter la respiration. Quand la poitrine se soulève à l’inspiration, le crayon monte, quand la poitrine s’abaisse à l’expiration, le crayon descend. D’ailleurs, cela peut être une bonne activité à faire en séance de médiation animale. Comptez le nombre de vagues. L’objectif est de faire 30 vagues.

Pour les bénéficiaires, ce qui peut être aussi intéressant, c’est de se concentrer sur la respiration de l’animal qui est à ses côtés (Est-elle calme ou rapide ? Forte ? etc…) ou même d’écouter les battements du cœur de son ami à quatre pattes. Vous verrez qu’ils peuvent être surpris et cela permet d’ouvrir le dialogue. Et ourquoi pas faire un avant/après l’exercice de cohérence de cardiaque ?

femme-meditation

A retenir

Pratiquer régulièrement un exercice de respiration comme la cohérence cardiaque permet de mieux contrôler le stress et favorise la gestion des émotions. Les bénéfices de cette méthode sont multiples et peuvent avoir des avantages non négligeables à long terme. Il est tout à fait possible d’inclure une telle activité au sein d’un atelier de médiation animale. Il faut également comprendre que cet exercice de respiration est bien un outil ou une aide, mais non une solution à tous les maux.

Et vous ? Vous êtes vous déjà exercer à ce type d’exercice de respiration ? Partagez-nous en commentaire vos sensations 🙂

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager !

Cet article a 2 commentaires

  1. anna

    J’ai trouvé l’article intéressant. Mais si j’ai bien compris, le but est d’aider l’intervenant et les bénéficiaires à mieux gérer leurs émotions et être plus réceptifs aux animaux, qui eux aussi seront plus apaisés. Ce n’est pas de synchroniser nos respirations comme je le croyait au début. Merci

    1. Le but est d’avoir une meilleure interaction entre tous 🙂 Lorsque nous faisons attention à notre respiration, les animaux échangent avec nous plus facilement également et une belle énergie se crée.

Laisser un commentaire