You are currently viewing L’utilisation de la pédagogie Montessori

L’utilisation de la pédagogie Montessori

En médiation animale, nombreux ateliers sont basés sur la pédagogie Montessori. En effet, cette méthode est un réel atout dans la construction d’activités sensorielles ou de motricité. Elle s’adapte aussi très bien à un public adulte qui aurait besoin de renouer avec ses fonctions cognitives.

Qui est Maria Montessori ?

Maria Montessori est née en 1870 et décédée en 1952. Ce fut la première femme italienne diplômée en médecine. C’était aussi une grande physicienne, une visionnaire et une humaniste. Ayant un esprit hors du commun, elle observa le fonctionnement de l’enfant. Elle compris comment accompagner les enfants dans le développement de leur intelligence et de leur personnalité. Maria devient alors une brillante éducatrice et s’engage entièrement pour la cause de l’enfance. Elle milita aussi pour le respect de l’enfant en tant que personne à part entière.

Vous vous doutez donc que Maria avait une personnalité assez originale pour son époque. Son intelligence, ses capacités et ses qualités lui ont permis de réaliser un fabuleux parcours et de faire avancer mondialement la réflexion sur l’éducation des enfants. Elle bâtit alors la pédagogie montessori pour une société nouvelle et de paix.

Maria Montessori – image de lesprosdelapetiteenfance.fr

Qu’est-ce-que la pédagogie montessori ?

Grâce à ses connaissances scientifiques, Maria Montessori élabore une pédagogie nouvelle, révolutionnant le monde de l’éducation et qui est valable encore aujourd’hui. D’ailleurs, de plus en plus d’écoles, principalement privées, se forment à la pédagogie montessori. Les enseignants et les parents y sont également plus sensibles. Internet permet facilement d’avoir accès aussi à des ouvrages et ainsi mettre en pratique cette méthode dans les actions du quotidien. Ce que nous faisons donc en médiation animale.

Nous le savons les enfants sont de vraies « éponges ». Entre 0 et 6 ans, ils ont une capacité extraordinaire à absorber les informations qui les entourent. Ce que Maria appelle « l’esprit absorbant ». La pédagogie montessori se base et utilise donc cette période pour les accompagner dans leur développement et leur proposer des activités adaptées.

jouet-bois-montessori

Qu’est-ce-que l’esprit absorbant ?

Malheureusement, pour nous adulte, ce phénomène unique n’arrive que pendant la première période de l’enfance et dure environ six ans. Imaginez ! Ce serait tellement bien si nous pouvions apprendre par exemple une nouvelle langue sans efforts ni complications grammaticales tout en jouant et en étant heureux de nos journées folles ! Mais la réalité est que, en tant qu’adulte, nous acquérons des connaissances grâce à un travail parfois laborieux alors que l’enfant les absorbe simplement en évoluant dans son environnement. Les informations qu’il perçoit par ses sens, rentrent et s’intègre dans son esprit. Les enfants se forment alors eux-mêmes en se servant de ce qu’ils ont autour. Ils apprennent inconsciemment !

Les enfants commencent à apprendre dès leur naissance en développant leurs sens et en jouant. Ils construisent peu à peu leur esprit. Ainsi, ils expérimentent, mémorisent, comprennent et résonnent. L’esprit absorbant de la pédagogie montessori se divise donc en deux phases :

Première phase : de 0 à 3 ans

Contrairement aux apparences, l’esprit des tout-petits est très actif. Les enfants de cet âge emmagasine avec facilité et précision tout ce qui se trouve dans leur environnement dans le moindre détail.

Deuxième phase : de 3 à 6 ans

L’esprit absorbant n’agit pas tout à fait comme une éponge puisque l’enfant agit de façon intentionnelle et avec interaction. On pourrait plutôt comparer cette phase au jeu Tetris. Vous le connaissez ? Durant cette phase, le cerveau est capable d’analyser et d’interpréter les informations qui l’intègre. Il peut ensuite les classer dans des catégories et les organiser pour laisser de la place à de nouvelles connaissances.

esprit-absorbant-montessori

Les principes de la pédagogie montessori

Les années d’observations de Maria Montessori ont permis de comprendre les besoins vitaux des petits afin de facilité leur construction. La pédagogie montessori se basent alors sur quatre grands principes :

  • l’autonomie : demande profonde de l’enfant. Pour développer cette capacité, l’enfant devra faire lui-même l’activité et la répéter à de nombreuses reprises. L’adulte accompagnant lui, devra accompagner cette tâche avec bienveillance en lui montrant comment faire (par exemple : verser de l’eau dans un verre ou faire ses lacets). L’enfant gagnera alors en confiance et apprendra de manière naturelle
  • l’environnement préparé : besoin d’évoluer dans un environnement serein. Cet ici qu’on proposera des livres et du matériel accessibles, correspondant aux différentes périodes que l’enfant traverse. Ce lieu s’adaptera en fonction de l’âge de l’enfant.
  • le matériel sensoriel : pour s’approprier les concepts. L’enfant doit manipuler du matériel faisant appel à ses sens. Ce matériel lui permettra de faire son auto-correction, c’est-à-dire de comprendre par lui-même ses erreurs, de se perfectionner et de raisonner sur la réalisation de l’activité. Dans la pédagogie Montessori le droit à l’erreur est primordial.
  • Les périodes sensibles : l’enfant passe par six périodes. Durant ces phases, il voue toute son énergie à acquérir une compétence en particulier. Ces périodes sont transitoires et c’est l’occasion d’apprendre avec plus de facilité. L’idéal est donc de le stimuler lors de ces périodes.

En médiation animale nous mettons en avant les principes de la pédagogie montessori, notamment le développement de l’autonomie et des sens. Je vous invite d’ailleurs à lire mon article sur les activités à faire avec les enfants et les animaux.

jeux-autonomie-montessori

Les six périodes sensibles de l’enfance

1 – Le développement des sens : de la naissance à 6 ans

Durant ces premières années, les enfants ont besoin d’exercer toutes leurs facultés sensorielles : regarder, toucher, goûter, sentir, entendre. En explorant le monde, l’enfant va les développer et les affiner.

2 – Le langage : de 3 mois jusqu’à environ 5 ans

Dès son plus jeune âge, l’enfant est très intéressé par le mouvement de la bouche et les voix qui l’entourent. Il est donc particulièrement attentif aux sons des mots qui l’entend et aux lettres qu’il voit. C’est pour cela qu’en maternelle, les enfants étudient les prémices de la lecture et de l’écriture.

3 – L’ordre : de 1 ans à 3 ans

Les parents l’oublient et cette période est souvent considérée comme des caprices. Pourtant, cette phase d’organisation est vitale dans la construction de l’intellect de l’enfant. En effet, les expériences vécues par l’enfant sont organisées sous forme de schéma structuré dans le cerveau et vont donc régir sa vision du monde. C’est à ce moment qu’il faut lui proposer de trier, de ranger, de classer afin de mettre chaque chose à sa place. Les routines quotidiennes sont également importantes afin de rythmer la journée le plus sereinement.

4 – Les petits détails : vers 2 ans

A cet âge, les enfants sont plus sensibles aux petits détails. Ils remarquent les minuscules objets, les sons imperceptibles, des détails cachés, etc. Vous ne le percevez probablement pas, mais l’attention de l’enfant à ce moment est entièrement focalisée sur ce petit stimuli. Cette phase est courte, mais très importante car elle permet de contrôler son esprit et travailler sa concentration.

5 – La coordination des mouvements : aux alentours de 2 ans jusqu’à 4 ans

C’est la capacité à utiliser avec précision toutes les parties de son corps. La pédagogie montessori considère que la main est « l’outil de l’intelligence » car c’est en faisant qu’on comprend. Cette période permet alors de faire des connexions dans le cerveau et c’est le moment où les enfants prennent plaisir à travailler la manipulation.

6 – Le comportement social : de 2 ans et demi jusqu’à 5 ans

On pourrait l’appeler aussi la relation aux autres. Durant cette phase, l’enfant est attentif à ce que son comportement provoque chez les autres. Il s’intéresse alors la coopération et tisse ses premiers liens d’amitié. Lors de cette période les règles sociales comme la politesse ou le comportement à table sont importantes. Ici, la capacité de concentration de l’enfant est immense, il absorbe tout ce qu’il fait.

envie-d-apprendre

La médiation animale et la pédagogie montessori

C’est en prenant compte de toutes ces périodes sensibles que de plus en plus de crèches et d’écoles font appel à des intervenants en médiation animale afin de se rendre dans leurs structures. Nous avons également vu dans un précèdent article comment les animaux peuvent aider à lutter contre l’échec scolaire. En effet, la médiation animale provoque le désir d’apprendre et peut permettre à des enfants en difficulté à renouer avec l’éducation.

De plus, comme je vous le disais plus haut, les activités issues de la pédagogie montessori peuvent être adaptées à un public adulte et/ou déficient. Certaines personnes, ont encore besoin de ces phases d’apprentissage pour se reconnecter à leurs fonctions cognitives, et la médiation animale est un fabuleux moyen d’accompagner ces exercices.

Pour conclure

L’éducation est nécessaire pour faire de nous des personnes uniques et nous apporter des valeurs qui seront nos guides. La pédagogie montessori nous aide à comprendre qu’avoir un esprit bien construit nous permet de faire face aux difficultés de la vie, sans oublier que chacun ira à son rythme. Les activités montessori allié à la médiation animale mettent en avant la bienveillance et le goût pour l’effort.

Et vous ? Avez-vous déjà mis en place des ateliers montessori ? Partagez-nous en commentaire vos supers résultats 🙂

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager !

Cet article a 2 commentaires

  1. Gladys

    Merci pour cet article. Très intéressant également d’en apprendre plus sur la vie de Maria Montessori.

  2. Vincent

    Un article qui résume très bien les débuts de son livre « l’enfant ». Merci !

Laisser un commentaire